AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Message à Chusonji Shotam [clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Han Main d'Or

Profession(s) :
  • Artiste

Localisation : Sikaiddo

Litang : 1327
Messages : 81
Date d'inscription : 17/05/2011
MessageSujet: Message à Chusonji Shotam [clos]   Ven 20 Mai - 20:08

Un homme immatériel volait en direction de l'étude de la Flèche de l'Eau, le lieu d'où le seigneur Shotam dirigeait sa branche de l'Ordre du Lotus. Il traversa sans problème la baie vitrée offrant une vue impressionnante sur la cité, et se posa sur le sol en faisant voleter son costume traditionnel. C'était un hologramme messager, très rapide, utilisé par les maîtres de la Flèche du Vide.

Chusonji Shotam, nullement étonné par l'apparition, bien qu'il n'ait pas l'habitude de telles manifestations dans son bureau, leva la tête et demanda à l'image de bien vouloir délivrer son message.


- Maître Chusonji, je vous salue au nom des maîtres du Vide.

Un hors-la-loi navigue en ce moment même vers votre domaine. Son nom est Tsuntamari Han. Il doit vous dire quelque chose. Mais peut-être pas. S'il ne vous dit rien, vous devriez vérifier les archives de votre Flèche, il s'y trouvera.

Il a dérobé un artefact de très grande importance à l'un de nos maîtres, Naruyata, nous ignorons comment. Nous l'avons pourchassé et capturé au sud de Hong Tsao, mais il a échappé à nos agents, qui ont suivi sa trace jusqu'à Yasu Kamaro. Il s'en est fallu de quelques minutes que nous ne l'attrapions, mais son navire a largué les amarres juste avant l'arrivée de nos hommes sur les quais. Il est donc en route vers vous.

Nous vous serions infiniment reconnaissants de lui réserver un comité d'accueil. Le nom de son navire est Jenko. Si sa vie peut être préservée, nous aimerions qu'elle le soit, afin de pouvoir l'interroger sur la façon dont il a pénétré par effraction chez maître Naruyata. Ce qui nous importe, c'est le pendentif qu'il transporte.

Nous vous remercions d'avance pour votre aide. Renvoyez-nous cet hologramme une fois que vous aurez accompli votre tâche, ou si vous avez besoin de précisions.

Avec mes respects,

Maître Funakata
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Shotam
Admin

Profession(s) :
  • Daimyo
  • Adepte du Lotus Blanc

Litang : 2757
Messages : 102
Date d'inscription : 16/04/2011
MessageSujet: Re: Message à Chusonji Shotam [clos]   Ven 20 Mai - 21:39

Voila six jours que je poussais mes recherches sur un point particulièrement sensible de ma seconde maîtrise : l'inversion du processus de guérison des chairs. Je voulais voir s'il était possible d'infliger des blessures tout comme je pouvais les soigner.

J'étudiais en secret faisant des expériences sur de petits animaux particulièrement méprisables et nuisibles que sont les Hadoka. Ces vils petits rongeurs mangent tout et n'importe quoi, dans la Flèche ils s'en prennent particulièrement à nos si précieux grimoires et parchemins.

Mais mes recherches étaient au point mort, je me disais qu'être l'inventeur d'un domaine parallèle à la guérison allait me valoir une place dans l'histoire de l'Ordre. Mais je m'en fichais pas mal, ce que je voulais c'est étudier autre chose que les dogmes préconisés depuis des siècles par les vieillards pédants à la tête de cette organisation.

Six jours c'était bien peu pour avancer certes, mais je restais bloqué au niveau zéro. J'avais longtemps cherché dans ma bibliothèque des indices de recherches passées, mais personne ne semblait avoir eu cette idée avant moi... Étrange.

J'avais délaissé mon rôle de daimyo pendant presque quatre jours et celui de maître de l'Eau depuis une semaine. Il fallait bien qu'un truc particulièrement énorme me tombe dessus et finisse de m'exaspérer.

J'attendais plutôt une révolte des manouvriers du port ou bien un disciple décédé pendant un entrainement, mais là j'avais carrément droit à un message spectral !

Je l'écoutais d'une oreille distraite quand le nom Tsuntamari Han m'interpella. Je le retournais mille fois dans mon esprit pour trouver une raison. Qu'est ce qui me faisait tiquer chez cet homme que je ne connaissais point ?

Le fais qu'il ait volé un artefact à un vieux maître me laissait indifférent, je n'étais pas des leurs. Cet homme semblait bien renseigné car c'est précisément vers moi qu'il voguait. Moi, le seul maître un peu dissident de l'Ordre si rigide.

Cependant je ne pouvais pas l'inviter à souper, il fallait sauver les apparences. Je débitais quelques banalités au messager assurant que je ferrai mon possible et le renvoyai.

Dès qu'il eut disparu je fis venir un de mes seconds et lui dis que je rentrais au palais. Je le remerciait d'avoir effectué le gros de mon travail pendant cette semaine. Ce crétin croyait qu'en me léchant les bottes il prendrait un jour de l'importance. Il me dégoutait, mais il était fort utile et abattait une masse de travail colossale en peu de temps.

Je m'en fut au palais et réglais avec un des samouraïs de ma garde les détails de l'arrivée de Tsuntamari. Il se hâta de transmettre mes ordres : j'allais accueillir dignement le gaillard toutes armes dehors.Je comptais ensuite envoyé un pigeon à la Flèche du Vide pour les prévenir que je ne pouvais pas dépêcher d'agents avec le prisonnier, que seuls les leurs semblaient assez compétents pour se charger d'un tel dissident. Cela me laisserait largement le temps de papoter avec cet invité.

La traversée ne prend pas plus de quatre jours par mauvais temps. Cela devait en faire deux voire trois que Tsuntamari avait quitté Yasu Kamaro. Je n'allais pas devoir attendre longtemps avant d'avoir des réponses.

Mais avant une tonne de paperasse devait m'attendre dans mon bureau au palais, et c'est en trainant des pieds que j'allai m'en occuper.


Revenir en haut Aller en bas
 

Message à Chusonji Shotam [clos]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pays de Wa :: Pays de Wa :: Sikaiddo-